Endoscopy 2008; 40(05): 456
DOI: 10.1055/s-0032-1306837
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire de travail de M. Ryou et al., pp. 432

Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2012 (online)

 

M. Ryou, D. G. Fong, R. D. Pai, D. W. Rattner, C. C. Thompson. Fermeture de l'orifice en chirurgie endoscopique transviscérale: Une étude ex vivo comparant les fuites de pression en fonction des techniques de fermeture lors de gastrotomie et colotomie

La chirurgie endoscopique transviscérale (ou NOTES selon le sigle anglo-saxon de Natural Orifice Transluminal Endoscopic Surgery) a dépassé le stade de recherche sur l'animal depuis la présentation en session video d'une appendicectomie par voie transgastrique chez l'homme lors de l'AGA 2005 par une équipe indienne.

Un des points important de recherche est la fermeture de la voie d'abord (par exemple gastrique ou colique). Une équipe de Boston a évaluer la résistance à la pression à l'air, de la fermeture d'une gastrotomie ou d'une colotomie sur des modèles porcins ex vivo (estomacs, segments coliques distaux). Les différentes techniques de fermeture ont été la suture manuelle de la paroi par points séparés, la suture manuelle double plan, la suture sous forme de bourse, manuelle ou automatique avec un endoscope prototype, les quick-clips , les agrafes avec un endoscope prototype. Un groupe contrôle n'a pas eu de traitement.

Les résultats ont montré que: 1) dans tous les cas, la résistance à la pression à l'air a été meilleure après fermeture que sans fermeture (il fallait le démontrer!) 2) toutes les techniques ont été efficaces mais il se dessine pour l'estomac une moindre efficacité des clips, alors que pour le colon les clips semblent suffisants.

Les auteurs de ce travail bien conduit insistent sur l'impossibilité d'extrapoler ces résultats pour le moment sur un estomac ou un colon in vivo car la pression pour fermer le trou est sûrement différente, en intensité et en orientation (de l'intérieur vers l'extérieur) et le degré de viabilité du tissu fermé au long cours n'est pas connu.