Endoscopy 2008; 40(05): 455-456
DOI: 10.1055/s-0032-1306834
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire de travail de C. Hassan et al., pp. 414

Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2012 (online)

 

C. Hassan, A. Zullo, S. Winn, S. Morini. Etude de coût-efficacité de la vidéocapsule colique pour la détection du cancer colorectal

Ce travail en provenance d'un hôpital romain est une comparaison statistique (modèle de Markov) de 2 stratégies de dépistage du cancer colorectal en termes de coût-efficacité: l'utilisation de la capsule colique (Pilcam Colon) puis la réalisation d'une coloscopie en cas de positivité, versus l'utilisation de la coloscopie en première intention. L'étude théorique était appliquée à une population de 100 000 individus de 50 à 80 ans examinés tous les 10 ans. Le paramètre principal, la sensibilité de la capsule colique pour les polypes de plus de 6 mm, était fixé dans le modèle à 59%, et la spécificité à 70%. Le coût estimé de la coloscopie était de 877 $, celui de la capsule de 950 $. 16 380 perforations étaient attendues. La compliance théorique dans le modèle était de 100% dans l'hypothèse initiale. L'effet attendu calculé dans cette population testée était une diminution de 63% de l'incidence du cancer colorectal (avec un bénéfice de 8255 années de vies sauvées) versus 72.6% pour une stratégie de coloscopie tous les 10 ans (10 669 années de vie sauvées). Plusieurs paramètres apparaissaient importants dans le modèle pour définir la meilleure stratégie. En premier lieu la compliance (acceptabilité): pour une acceptabilité identique des 2 examens, la coloscopie représentait une stratégie plus coût-efficace que la capsule colique (gain de 886 $ par personne testée); s'il existait une différence de compliance de 30%, la stratégie par capsule devenait plus efficace que la coloscopie. En second lieu la limite de taille des polypes retenus pour déclencher une coloscopie, à l'instar de la coloscopie virtuelle: si la taille “déclenchante” de polype était fixée à 6 mm, l'examen par capsule devenait presque aussi coût-efficace qu'une coloscopie, à compliance identique. Enfin le coût de la capsule devait diminuer de façon importante pour représenter un gain en matière de rapport coût-efficacité. Ce travail est important car il traite des questions qu'il faudrait se poser si un projet de dépistage du cancer colorectal par un autre moyen que le test Hemoccult8 était envisagé dans le futur, même si les données concernant l'efficacité de la capsule colique dans ce dépistage restent un peu insuffisantes à ce jour (3 études, 2 publiées de façon complète). Les point essentiels à retenir dans cette hypothèse sont i) que l'intérêt de la stratégie par capsule serait fortement dépendant de la compliance des sujets testés et ii) que la spécificité baissant pour de petites lésions, il est nécessaire de fixer un seuil de taille (6 mm) de façon à ne proposer la coloscopie que pour des lésions de taille supérieure, ce qui correspond d'ailleurs au critère de sensibilité utilisé dans toutes les études concernant la capsule colique.