Endoscopy 2015; 47(12): 1199
DOI: 10.1055/s-0035-1569589
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire du travail de Klare P et al., pp. 1159

Further Information

Publication History

Publication Date:
02 December 2015 (online)

 

Peter Klare, Raffaela Huth, Bernhard Haller, Martin Huth, Andreas Weber, Christoph Schlag, Wolfgang Reindl, Roland M. Schmid, Stefan von Delius. Patient position and hypoxemia during propofol „sedation for colonoscopy: a randomized trial.

Commentaires:

La plupart des coloscopies sont réalisées en utilisant du propofol. Il a été suggéré que la position du malade pendant l’anesthésie pour coloscopie pouvait avoir une influence sur le risque d’hypoxémie durant l’examen.

Le travail de Klare et al. avait pour but de comparer de manière randomisée chez 412 patients les malades explorés par coloscopie en décubitus dorsal et ceux installés en décubitus latéral gauche. Aucun effet secondaire grave n’était à déplorer dans aucun des deux groupes. Il n’y avait pas de différence significative d’incidence des désaturations en oxygène selon la position (6,8 % en décubitus latéral gauche vs 12,1 % en décubitus dorsal, p = 0,064). Les patients en décubitus latéral gauche présentaient significativement moins d’apnées (9,4 % vs 16,2 %, p = 0,04) mais plus d’épisodes d’hypotension artérielle (12,3 % vs 2,9 %, p < 0,001). Un repositionnement était plus souvent nécessaire dans le groupe de patients initialement en décubitus latéral gauche. Par ailleurs, il n’y avait pas de différence dans la satisfaction des patients, la dose de propofol utilisée et le taux de détection des adénomes. Les patients qui étaient mobilisés du fait de difficultés à la progression de l’endoscope étaient exclus de l’analyse per-protocole. Cette analyse per-protocole montrait que l’hypoxémie était significativement moins fréquente chez les malades en décubitus latéral gauche par rapport à ceux en décubitus dorsal (1,8 % vs 11,2 %, p = 0,003).

Les auteurs concluent que l’installation du malade en décubitus latéral gauche pendant une coloscopie avec anesthésie par propofol est associée à moins de désaturations en oxygène lorsque cette position peut être conservée pendant toute la durée de l’examen.