Endoscopy 2015; 47(08): 770
DOI: 10.1055/s-0035-1547166
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire du travail de Iacucci M et al., pp. 726

Further Information

Publication History

Publication Date:
30 July 2015 (online)

 

Iacucci M et al. Un nouveau type de coloscope haute définition dépiste des anomalies microscopiques malgré une cicatrisation endoscopique définie par le score de Mayo.

La cicatrisation muqueuse est désormais un objectif thérapeutique au cours des maladies inflammatoires chroniques intestinales. Pour autant la définition de la cicatrisation muqueuse endoscopique macroscopique n’est pas claire, et la définition histologique l’est encore moins. La muqueuse considérée comme macroscopiquement normale, examinée en lumière blanche par un endoscope haute définition, peut garder des stigmates inflammatoires significatifs microscopiques tels que la distorsion de l’architecture des cryptes, l’infiltrat inflammatoire et les modifications du réseau vasculaire sous muqueux. Le système de chromoendoscopie numérique iScan, spécifique des endoscopes Pentax, permet un rehaussement des structures superficielles de la muqueuse et une meilleure évaluation du réseau vasculaire. Il a été testé par les auteurs dans cette étude chez 78 malades suivis pour une RCH. Ces patients bénéficiaient d’une coloscopie avec évaluation du score de Mayo en lumière blanche, d’une chromoendoscopie avec iScan et de biopsies avec scores histologiques. L’analyse statistique montrait une corrélation linéaire entre l’analyse iScan et le score de Mayo. Il était également montré une forte corrélation entre les scores histologiques et l’analyse par chromoendoscopie. Cette étude apporte donc de nouveaux arguments pour la chromoendoscopie virtuelle. Elle s’intéresse au sujet sensible de la cicatrisation endoscopique dont les critères ne sont toujours pas bien définis même avec les outils classiques. La chromoendoscopie a l’avantage de la simplicité d’utilisation, réversible, par la simple pression d’un bouton sur l’endoscope, bien plus pratique que la pulvérisation de colorations vitales sur la muqueuse. Chaque fabriquant d’endoscope a développé un système propre et les études ne sont pas superposables. A ce jour, les données les plus nombreuses concernent le dépistage de la dysplasie colique avec à terme l’espoir d’abandonner la chromoendoscopie à l’indigo carmin.