Endoscopy 2015; 47(08): 770
DOI: 10.1055/s-0035-1547165
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire du travail de Schmidt A et al., pp. 719

Further Information

Publication History

Publication Date:
30 July 2015 (online)

 

Schmidt A et al. Premiers résultats de résection endoscopique dans le côlon avec un nouveau matériel.

L’endoscopie permet de traiter efficacement les lésions superficielles digestives par mucosectomie ou dissection sous-muqueuse. Une nouvelle technique emportant toute la paroi digestive en utilisant le système FTRD (full-thickness resection device, Ovesco, Germany) a été évaluée dans cet article où deux équipes allemandes détaillent leur expérience chez 25 patients avec une tumeur colorectale. Le système comportait un capuchon transparent de 23 mm de long fixé au bout de l’endoscope, un clip Ovesco de 14 mm d’envergure et une anse diathermique (monofilament, 14 mm) pré-montée. La lésion était tractée dans le capuchon grâce à une pince spécifique, puis le clip était largué avant de passer l’anse diathermique au-dessus du clip pour réséquer toute la paroi colique. Aucune aspiration n’était utilisée pour éviter de tracter un organe de voisinage avec la lésion. La majorité des lésions dans cette étude étaient situées au sein d’une zone fibreuse empêchant une bonne surélévation. Il s’agissait majoritairement d’une récidive ou persistance de résidus adénomateux après mucosectomie. Le système FTRD a aussi été utilisé pour une lésion étendue à l’orifice appendiculaire, une lésion plongeant dans un diverticule colique et deux tumeurs sous-muqueuses. Une résection à visée diagnostique a été réalisée chez un patient avec une suspicion de maladie de Hirschsprung. La technique n’a pas été possible chez un patient avec une sténose infranchissable du sigmoïde. La durée moyenne de la procédure était de 50 minutes (10 – 177). Parmi les 24 patients traités, la résection était définie comme macroscopiquement complète dans 20 cas (83 %) et comme R0 curative dans 18 cas (75 %). Les échecs étaient essentiellement dus à l’impossibilité de tracter suffisamment la lésion dans le capuchon. Compte tenu de la longueur du capuchon certains passages dans le côlon (angles) pouvaient s’avérer difficiles. Le diamètre moyen de la pièce de résection était de 24 mm (12 – 40). La résection de toute la paroi a été confirmée histologiquement dans 87 % des cas. Un intérêt majeur de cette technique était de permettre une analyse histologique carcinologique optimale. Les auteurs ne reportent aucune complication sévère (perforation ou hémorragie majeure). Deux patients ont eu un “syndrome post-polypectomie” avec douleur abdominale et hyperthermie, d’évolution rapidement favorable. Le suivi n’a été possible que chez 19 patients et a montré un résidu adénomateux chez 4 patients (dont 2 lésions étendues à l’orifice appendiculaire). Cette étude rétrospective réalisée dans deux centres experts montre que pour des lésions difficiles à réséquer notamment en cas de fibrose importante et pour des tailles raisonnables, c'est-à-dire inférieures à 3 cm, la technique utilisant le système FTRD est sûre et efficace.