Endoscopy 2015; 47(06): 570
DOI: 10.1055/s-0035-1547092
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire du travail de Sacher-Huvelin S et al., pp. 486

Weitere Informationen

Publikationsverlauf

Publikationsdatum:
01. Juni 2015 (online)

 

Sylvie Sacher-Huvelin, Paul Calès, Christophe Bureau, Dominique Valla, Jean Pierre Vinel, Clotilde Duburque, Alain Attar, Isabelle Archambeaud, Robert Benamouzig, Marianne Gaudric, Dominique Luet, Patrice Couzigou, Lucie Planche, Jean Paul Galmiche, Emmanuel Coron. Screening of esophageal varices by esophageal capsule endoscopy: results of a French multicenter prospective study.

Commentaires: Gilles Lesur, Maxime Palazzo, Nicolas Musquer, Marine Camus, Julien Branche

En cas de cirrhose, il est essentiel de rechercher des signes endoscopiques d’hypertension portale et en premier lieu des varices œsophagiennes. Cette recherche repose actuellement sur l’endoscopie haute qui possède l’inconvénient d’être une méthode invasive.

Trois cent trente patients sans varices œsophagiennes connues étaient inclus dans cette étude qui comportait d’abord un examen de l’œsophage par vidéo-capsule puis une endoscopie haute. L’opérateur réalisant l’endoscopie haute n’avait pas connaissance des résultats de la vidéo-capsule. Une évaluation de la satisfaction du patient était faite.

L’analyse portait finalement sur 300 patients. Il s’agissait dans 45 % de cirrhoses alcooliques et dans 27 % des cas de cirrhoses virales. Les performances diagnostiques de la vidéo-capsule pour affirmer la présence et évaluer correctement la taille des varices oesophagienne étaient, en termes de sensibilité, spécificité, valeur prédictive positive et négative, de respectivement 76 % et 64 %, 91 % et 93 %, 88 % et 88 % et 81 % et 78 %. La satisfaction moyenne des patients explorés était supérieure avec la vidéo-capsule (87 ± 22 vs 58 ± 35, p < 0,0001).

Ainsi, il apparait donc que la vidéo-capsule est mieux tolérée que l’endoscopie haute, ce qui n’est pas une surprise. Mais la sensibilité de la vidéo-capsule oesophagienne semble insuffisante pour en faire une méthode de premier choix susceptible de remplacer l’endoscopie haute. Cependant, sa spécificité élevée et sa forte valeur prédictive positive pourraient en faire un examen intéressant en cas de refus ou de contre-indication à l’endoscopie haute. La vidéo-capsule oesophagienne pourrait aussi améliorer la compliance à l’endoscopie et aider dans la décision d’instaurer un traitement prophylactique des hémorragies de l’hypertension portale.