Endoscopy 2015; 47(04): 391
DOI: 10.1055/s-0035-1547030
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire du travail de Larghi A et al., pp. 308

Further Information

Publication History

Publication Date:
31 March 2015 (online)

 

Alberto Larghi, Loredana Correale, Riccardo Ricci, Ihab Abdulkader, Geneviève Monges, Julio Iglesias-Garcia, Marc Giovannini, Fabia Attili, Giovanna Vitale, Cesare Hassan, Guido Costamagna, Guido Rindi. Interobserver agreement and accuracy of preoperative endoscopic ultrasound-guided biopsy for histological grading of pancreatic cancer.

Commentaires: Maxime Palazzo, Gilles Lesur, Julien Branche, Laurent Heyries

Trente pour cent des patients ayant un adénocarcinome du pancréas réséqué d’emblée vont décéder dans l’année suivant la chirurgie en raison d’une récidive précoce. Une étude récente rétrospective a montré que le caractère peu différencié de la tumeur était associé à cette mortalité. La détermination préopératoire par la biopsie guidée par échoendoscopie du grade histologique pourrait permettre d’adapter la thérapeutique en proposant un traitement néo-adjuvant aux patients ayant un grade défavorable.

Le but de cette étude était de déterminer la concordance inter-observateurs et la précision diagnostique de la biopsie guidée par échoendoscopie pour la détermination du grade histologique préopératoire de l’adénocarcinome du pancréas.

Il s’agissait d’une étude européenne multicentrique, rétrospective incluant des patients opérés d’emblée d’un adénocarcinome du pancréas et ayant eu une biopsie préopératoire guidée par échoendoscopie à l’aiguille de 19 19 G. Le gold standard était le grade post-opératoire (compte-rendu anatomopathologique sans relecture protocolaire), les tumeurs étant classées comme bien, modérément, ou peu différenciées selon la classification OMS. Quatre anatomopathologistes expérimentés évaluaient en aveugle les lames préopératoires. La concordance inter-observateurs ainsi que la précision diagnostique de la biopsie pour le grade histologique étaient calculées.

Quarante-deux patients étaient inclus entre février 2008 et avril 2013. Les tumeurs étaient bien, modérément ou peu différenciées dans 2 (4,8 %), 19 (45,2 %) et 21 (50 %) cas, respectivement. La concordance inter-observateurs était mauvaise avec un kappa à 0,27. La précision diagnostique globale était de 56 %. La précision diagnostique pour différencier les tumeurs bien/modérément vs peu différenciées était de 60 %. Il n’y avait pas de différence selon le type d’aiguille utilisée (procore vs standard).

Au total, cette étude montre que la détermination préopératoire du grade histologique de l’adénocarcinome du pancréas par la biopsie guidée par échoendoscopie est de qualité insuffisante en raison d’une concordance inter-observateur mauvaise et d’une précision diagnostique moyenne. Cette information ne peut donc pas être utilisée en réunion de concertation pluridisciplinaire pour décider de la nécessité d’un traitement néo-adjuvant dans le cadre d’une lésion résécable d’emblée.