Endoscopy 2015; 47(09): 869-870
DOI: 10.1055/s-0034-1392965
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire du travail de Paggi S et al., pp. 808

Further Information

Publication History

Publication Date:
28 August 2015 (online)

 

Silvia Paggi, Emanuele Rondonotti, Arnaldo Amato, Lorenzo Fuccio, Alida Andrealli, Giancarlo Spinzi, Franco Radaelli. Narrow-band imaging in the prediction of surveillance intervals after polypectomy in community practice.

Commentaires: Gilles Lesur

Le narrow-band imaging (NBI) est une coloration électronique développée par la firme Olympus. Il a été montré que le NBI pouvait aider à différencier les polypes adénomateux des polypes hyperplasiques avec dans une méta-analyse récente une sensibilité et une spécificité dans cette indication de respectivement 91 % et 82,6 %. On sait néanmoins que cette technique nécessite un apprentissage qui conditionne sa fiabilité.

Dans cette étude italienne menée à Bologne, quatre endoscopistes étaient tout d’abord formés à la technique et régulièrement évalués. La performance diagnostique pour la surveillance des lésions de moins de 5 mm selon les recommandations européenne et américaine et la valeur prédictive négative pour le diagnostic d’adénome dans le recto-sigmoïde étaient calculés et comparés avec les niveaux exigés (90 % d’accord et valeur prédictive négative de 90 %).

Deux-cent quatre-vingt-quatre patients (âge moyen 61,3 ± 18,2 ans, 63 % de sujet de sexe masculin) étaient étudiés. Six-cent-cinquante-six polypes étaient détectés, dans 70,9 % des cas de petite taille, dont 70,5 % étaient des adénomes. La sensibilité, spécificité, valeur prédictive positive et négative et la fiabilité diagnostique pour la prédiction du type adénome dans les lésions de petite taille étaient de respectivement 95,3 %, 83,5 %, 93,5 %, 87,6 % et 91,9 %. La caractérisation en NBI des polypes hyperplasiques prédisait correctement l’intervalle de surveillance dans respectivement 95,8 % et 93,3 % des cas selon les recommandations européennes ou américaines. La valeur prédictive négative d’adénome au niveau du recto-sigmoïde était de 91,3 %.

Les auteurs concluent que pour des endoscopistes entraînés et régulièrement évalués, le NBI pratiqué sur des lésions coliques de petite taille est suffisamment performant pour éviter l’examen histologique des lésions réséquées et pour laisser en place des polypes très certainement hyperplasiques.