Endoscopy 2008; 40(09): 968
DOI: 10.1055/s-0032-1306868
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire de travail de A. Madisch et al., pp. 731

Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2012 (online)

 

A. Madisch, J. Schmolders, S. BrÏckner, D. Aust, S. Miehlke. Impact clinique négatif de l'entéroscope double ballon en cas de saignement digestif

La méthode d'endoscopie à ballonnets est une avancée diagnostique et surtout thérapeutique majeure de ces dernières années en pathologie de l'intestin grêle. En dehors de la question de la performance (pourcentage d'intestin grêle exploré) de l'examen lui-même, il existe une incertitude importante concernant l'efficacité thérapeutique (souvent le traitement des angiodysplasies). Le suivi au long cours des patients apportera cette information, et c'est ce sur quoi porte cette équipe allemande: 180 endoscopies utilisant l'entéroscope double-ballon Fujinon ont été réalisées chez 124 patients, avec une large majorité de saignement d'origine indéterminée (84 patients). Malheureusement, seulement 52 patients ont été suivis dans cette étude rétrospective, parmi lesquels 18 avaient eu un traitement au cours de l'entéroscopie (en général une coagulation au plasma argon d'angiodysplasies). Tout en étant conscient du biais important que représentent les 32/84 patients (38%û) perdus de vue, il faut retenir que le taux de récidive du saignement était aussi élevé dans les groupes avec (6/30 = 20%) et sans (4/22 = 18%) diagnostic fait par l'entéroscopie double ballon. Les auteurs ne donnent pas de détail concernant les pathologies pour lesquelles le saignement a récidivé, mais cet article concernant une petite série, pose plusieurs questions: i) Existe-t-il une mauvaise sélection des patients à traiter qui explique ces résultats moyens? ii) Le caractère incomplet de l'entéroscopie explique t'il que l'on manque certaines lésions distales conduisant à une récidive du saignement? iii) Les auteurs n'abordent pas la question de l'efficacité du traitement par coagulateur argon des angiodysplasies, traitement peut-être trop superficiel expliquant une récidive de la lésion vasculaire à partir du vaisseau sous muqueux nourricier. En pratique, une grande série prospective ciblée exclusivement sur le traitement des angiodysplasies du grêle apporterait une réponse clinique très importante quant à la réelle efficacité de nos traitements endoscopiques.