Endoscopy 2008; 40(09): 968
DOI: 10.1055/s-0032-1306867
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire de travail de A. D. Hopper et al., pp. 727

Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2012 (online)

 

A. D. Hopper, T. S. Chew, A. Lewis, D. S. Sanders. Faut il réaliser des biopsies duodénales systématiques ou des biopsies ciblées lors de la gastroscopie?

Les recommandations de la Société Britannique de Gastroentérologie (SBG) sont de réaliser des biopsies duodénales devant des signes cliniques alarmes: perte de poids, anémie et diarrhée. Cependant, dans la vraie vie, elles ne sont faites que dans 30 à 70% des cas. Aussi, pour simplifier, la recommandation ne serait-elle pas de réaliser des biopsies duodénales systémiques lors d'une gastroscopie afin de diagnostiquer une maladie coeliaque, une gardiase ou autres maladies de l'intestin grêle? Tel était le but de cette étude anglaise comparative entre ces 2 attitudes: biopsies en cas de signes cliniques ou biopsies systématiques.

2 groupes ont été étudiés:

un groupe 1 rétrospectif de 5979 gastroscopies dont 1464 avec biopsies duodénales (24,5%). 1505 de ces 5979 patients avaient des signes cliniques d'alarme et 1161 de 1505 ont eu des biopsies (70%). Le nombre moyen de biopsie par patient a été de 2,84.

un groupe 2 prospectif de 2133 gastroscopies avec réalisation systématique de biopsies. En fait les biopsies n'ont été possibles que chez 2000 patients en raison de contre-indications diverses. Donc par rapport à la série rétrospective (groupe 1), le pourcentage de patients avec biopsies est passé de 24,5% à 93,8%. Sur les 2000 patients avec biopsies, 739 présentaient des signes d'alarme (groupe 2 b) et 1261 n'en avaient pas (groupe 2 a).

Les résultats ont montré 1) dans le groupe 1, une prévalence de la maladie coeliaque et de la gardiase respectivement de 1% (0,8 – 1,3) et 0,08% (0,04 – 0,20) 2) dans le groupe 2, une prévalence de la maladie coeliaque de 3,6% (0,03 – 0,46) dans groupe 2 a et 3,9% (3,1 – 4,8) dans le groupe 2 b et celle de la gardiase de 0,15% (0,03 – 0,46) dans groupe 2 a et 0,45% (0,02 – 0,87) dans le groupe 2 b 3) dans le groupe 2, une réduction de 63% des biopsies si les recommandations de la SBG sont respectées.

En conclusion, les biopsies systématiques augmentent significativement la prévalence du diagnostic de maladie coeliaque et de gardiase mais le nombre de biopsies peut être réduits si elles ne sont réalisées que lors de signes cliniques alarmes sans compromettre la détection le maladies de l'intestin grêle. Cela permettra de libérer du temps de travail et réduire le coût aux laboratoires d'anatomopathologie. Les auteurs insistent donc sur la nécessité de pratiquer systématiquement des biopsies duodénales mais seulement en cas de signes d'alarme: perte de poids, anémie et diarrhée.