Endoscopy 2008; 40(06): 545
DOI: 10.1055/s-0032-1306842
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire de travail de Z. Liao et al., pp. 483

Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2012 (online)

 

Z. Liao, F. Li, Z.-S. Li. Le décubitus latéral droit augmente le taux d'examens complets du grêle par la capsule: résultat d'une étude randomisée

Cette étude a 2 particularités : i) elle pose une question mineure mais utile concernant la mise en position latérale droite allongé (LDA) des patients lors d'un examen par capsule pour réduire le temps de transit gastrique et permettre un examen plus complet de l'intestin grêle et ii) elle utilise une capsule OMOM développée par la firme chinoise et qui n'est pas encore utilisée en France. Cette capsule est équipée comme tous les systèmes actuellement disponibles d'un mode de lecture en temps réel qui permet d'affirmer le passage du pylore. Soixante patients ont été randomisés, 30 allongés en position latérale après l'ingestion, 30 restant debout ou déambulant. Le résultat est intéressant: examen complet dans 97% chez les patients en position LDA versus 73% des contrôles, raccourcissement du temps de transit gastrique (médiane 32 versus 58 minutes). En revanche il n'existait pas de différence statistiquement significative concernant l'apport diagnostique dans les 2 groupes, avec pourtant une différence: 60% (patients DLA) versus 47%. Ce résultat pourrait être utile, avec quelques limites: i) la nécessité de suivre les patients en vision directe jusqu'au passage du pylore qui permettrait de les “délivrer” (temps médecin ou infirmière); ii) l'incertitude quant l'intérêt réel d'un examen systématiquement complet: la localisation des lésions responsables d'un saignement dans l'iléon terminale n'est pas la plus fréquente (on sait depuis longtemps que 30% des préparations de l'intestin grêle ne sont pas satisfaisante, et pourtant la valeur prédictive négative d'un examen par capsule est de l'ordre de 90%); iii) la fréquence vraiment élevée et surprenante dans ce travail d'examens complets (97% des cas), en prenant en compte le fait qu'un transit long de l'intestin grêle, sans rétention gastrique, semble en cause dans les ⅔ des patients présentant une rétention de capsule.