Endoscopy 2008; 40(06): 544-545
DOI: 10.1055/s-0032-1306840
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire de travail de B.-H. Min et al., pp. 472

Further Information

Publication History

Publication Date:
12 March 2012 (online)

 

B.-H. Min, H. Lee, J. S. Jeong, H. J. Son, J. J. Kim, J. C. Rhee, P.-L. Rhee, Y. B. Yoon. Etude multicentrique, randomisée et comparative entre un nouveau cale-dent et un cale-dent traditionnel dans la prévention des complications dentaires et de l'articulation temporo-mandibulaire

Après une endoscopie digestive haute, les patients peuvent se plaindre d'une symptomatologie dentaire ou de trouble de l'articulation temporo-mandubilaire. Ces complications sont le plus souvent ignorées d'où le peu d'intérêt pour les prévenir. Le but de cette étude coréenne a été d'identifier l'incidence de ces complications et de comparer l'efficacité d'un nouveau cale-dent (TMP) avec un cale-dent traditionnel (MB142).

872 patients ont été recrutés issus de 28 centres. Ces patients avaient pour la 1ère fois une endoscopie digestive haute (qui devait durer au maximum 15 mn) et ont été randomisés pour avoir soit le cale-dent TPM soit le cale-dent MB-142. Le modèle TPM est formé de 2 parties: une pour protéger les dents (ce que n'a pas le modèle MB-142) et l'autre pour guider l'endoscope. La partie protecteur dentaire TPM est recouvert de silicone, de consistance molle, avec des ailettes qui sont mordues par les molaires lors de l'endoscopie. Il repose sur le principe d'une répartition plus homogène dela pression des dents au cours de l'examen. La partie guide endoscope est en polymère de carbone et protège la langue. L'épaisseur du TPM est de 21 mm, similaire au MB-142. Un questionnaire téléphonique a été proposé aux patients 3 – 4 jours après l'examen. 865 patients ont répondu à ce questionnaire et ont été analysés. L'incidence des complications a été significativement plus basse dans le groupe TPM que dans le groupe MB142 (0.9% versus 3.2). Cependant, en stratifiant en fonction de la sédation (midazolam), cette étude a montré que chez les patients non sédatés, il n'y avait pas de différence significative dans les 2 groupes. Par contre, chez les patients sédatés, l'incidence des complications a été plus faible avec le TPM qu'avec le MB142(1.7 versus 11.6%). Dans ce groupe MB-142, des effets secondaires sérieux tels que fracture de dent ou perte de dent ont été retrouvées. Les problèmes dentaires seraient dûs à une réaction paradoxale lors de la sédation, telle qu'une agitation excessive, qui conduirait à une pression dentaire maximale et délétère. Les problèmes temporo-mandibulaires seraient liés à l'hyperextension de l'articulation, au cours de la sédation.

En conclusion, il semblerait que ce nouveau cale-dent TPM prévienne les risques de complications dentaires et de l'articulation temporo-mandibulaire. Il restera à préciser son coût en tant que matériel à usage unique.