Endoscopy 2008; 40(04): 453
DOI: 10.1055/s-0032-1306828
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire de travail de Z. Jin et al., pp. 314

Further Information

Publication History

Publication Date:
09 March 2012 (online)

 

Z. Jin, Y. Du, Z. Li, Y. Jiang, J. Chen, Y. Liu. Implantations d'aiguille radioactives sous échoendoscopie pour le traitement palliatif de cancers pancréatiques non résécables

Ces auteurs chinois ont mené une étude pilote prospective chez l'homme de l'effet combiné de l'implantation d'aiguilles radioactives par echoendoscopie et d'une chimiothérapie dans des cancers non résécables. Entre juillet 2005 et août 2006, 22 patients ont été traités, 6 ayant reçu une chimiothérapie préalable.

Les aiguilles d'iode 125 de 4,5 mm de long et 0,8 mm de diamètre étaient implantées dans la tumeur, par le canal opérateur de l'echoendoscope, en ligne, avec une moyenne de 14 aiguilles par patient, en 1, 2 (2 patients), ou 3 séances (1 patient).

Le suivi moyen était de 9,3 mois, avec une surveillance clinique comportant surtout une évaluation de la douleur et un scanner à 1 mois permettant d'apprécier l'évolution, classée en rémission partielle ou complète, stabilité ou progression.

La chimiothérapie concomitante comportait du Gemzar et 5 FU.

Les résultats montrent un effet sur la douleur surtout dans le groupe qui avait bénéficié d'une chimiothérapie préalable au protocole combiné (ce qui rend les conclusions ininterprétables), un contrôle de la progression tumorale dans 59% des cas mais sans effet sur la durée de vie médiane par rapport aux résultats publiés pour les patients sous chimiothérapie, la médiane de survie attendue étant de 9 mois.

Les seules complications notées étaient la survenue d'épisodes de fièvre contrôlés par une antibiothérapie, mais aucune fistule ne fut observée.

Les auteurs concluent à la faisabilité de l'implantation d'aiguilles radioactives sous échoendoscopie associée une chimiothérapie et à sa faible morbidité, mais évidemment à la nécessité de poursuivre les études pour déterminer la valeur exacte de ce traitement local dans l'arsenal des traitements palliatifs.