Endoscopy 2009; 41(11): 1008
DOI: 10.1055/s-0032-1306751
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire de travail de Shunsuke Yamamoto et al., pp. 923

Weitere Informationen

Publikationsverlauf

Publikationsdatum:
15. März 2012 (online)

 

Shunsuke Yamamoto, N. Uedo, R. Ishihara, N. Kajimoto, H. Ogiyama, Y. Fukushima, Sachiko Yamamoto, Y. Takeuchi, K. Higashino, H. Iishi, M. Tatsuta. Apprentissage de la dissection sous-muqueuse pour cancer gastrique superficiel par des apprenants supervisés: faisabilité et courbe d'apprentissage

Cette étude s'est consacrée à la formation à la dissection sous –muqueuse (ESD), dans le domaine des cancers gastriques superficiels. L'ESD est une technique de niveau 3 dont la formation est d'autant plus redoutée que le temps de procédure est long et le taux de complications plus élevé? Dans cette étude, 3 apprenants ont réalisés chacun 30 ESD pour des lésions de taille moyenne 15mm. Le taux de résection complète était de 93% et le taux moyen de complication de 4,4%. La durée moyenne de la procédure était de 62mn. Contrairement à ce qui était attendu, c'est la complication hémorragique, plus que la perforation qui a été la plus difficile à maitriser par les apprenants. La phase la plus difficile à apprendre était la dissection sous-muqueuse proprement dite (réalisée avec un bistouri protégé), comparée à l'incision muqueuse périphérique. La courbe d'apprentissage était plate chez 2 des 3 apprenants. L'ESD est donc d'apprentissage possible en moins de 30 procédures avec une bonne efficacité et un taux de complication non augmenté, à condition d'être correctement supervisée.