Endoscopy 2009; 41(10): 921
DOI: 10.1055/s-0032-1306750
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire de travail de D. H. Park et al., pp. 842

Further Information

Publication History

Publication Date:
15 March 2012 (online)

 

D. H. Park, S. S. Lee, S.-H. Moon, S. Y. Choi, S. W. Jung, D. W. Seo, S. K. Lee, M.-H. Kim. Drainage sous échoendo„scopie (EUS) des pseudokystes pancréatiques versus drainage transmural conventionnel (CTD)

Il s’agit de la deuxième étude prospective randomisée mais qui a inclus deux fois plus de patients que l’étude de Varadarajulu et al. Dans ce travail 31 patients ont été inclus dans le groupe EUS et 29 dans le groupe CTD. Le succès technique a été de 91% vs 72%, 8 patients du groupe CTD n’ayant pu être traités en raison de l’absence de bombement. Ces 8 patients ont ensuite été traités avec succès sous échoendoscopie. Les complications étaient observées dans 7% vs 10%. Les taux de succès à court et long terme étaient identiques.

Cette étude montre que les deux méthodes ont des résultats comparables en terme d’efficacité et de complications quand les patients ont été bien sélectionnés c'est-à-dire en fonction du bombement et d’existence d’une hypertension portale, comme cela avait été montré dans une étude Française. Il y avait cependant certains biais dans cette étude, certains patients ayant bénéficié de repérage sous échoendoscopie radiale dans le groupe CTD, d’autres ayant eu un drainage transpapillaire. Les conclusions sont cependant cohérentes avec une indication systématique du drainage sous échoendoscopie en l’absence de bombement.