Endoscopy 2009; 41(02): 252
DOI: 10.1055/s-0032-1306734
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire de travail de D. von Renteln et al., pp. 154

Further Information

Publication History

Publication Date:
15 March 2012 (online)

 

D. von Renteln, A. Eickhoff, G. Kaehler, B. Riecken, K. Caca. Fermeture endoscopique de l'accès à la cavité péritonéale d'une chirurgie „NOTES au moyen de sutures trans„murales résorbables: étude sur animaux vivants

La fermeture de l'accès transgastrique est un point crucial de la chirurgie NOTES pour éviter les complications postopératoires. Différents systèmes ont été imaginés utilisant les clips, les endoloops, un agrafage ou des systèmes de sutures. Le dispositif Plicator de suture transmurale a été utilisé initialement dans la chirurgie du reflux. Plusieurs travaux ont montré sa possible utilisation dans la fermeture de perforation gastro-intestinale ou de gastrotomie en utilisant des sutures non résorbables, ce qui pose des problèmes de biocompatibilité, de migration ou de modification des sutures. Cette étude rapporte l'utilisation du Plicator avec des sutures résorbables.

Ce système a été évalué sur 10 truies. Un endoscope à double canal (GIF 2T160) a été utilisé pour faire une dilatation de la paroi antérieure de l'estomac avec un ballon de dilata„tion de 18mm poussé sur un fil guide préalablement introduit selon la méthode de gastrostomie per endoscopique. Une exploration de type NOTES a été réalisée permettant de visualiser la vésicule et de faire une ligature des trompes.

Ensuite la fermeture de la gastrotomie a été pratiquée avec un système Plicator avec des sutures modifiées résorbables. Le nombre de sutures n'était pas limité.

Les animaux étaient nourris dès le réveil et sacrifiés au 21e jour. Une exploration de la suture et de la cavité péritonéale était alors réalisée, avec des tests d'étanchéité sur la fermeture. Les procédures NOTES ont été réalisées chez tous les animaux sans complications immédiates. 90% des fermetures ont été réalisés avec deux sutures, la dernière avec une seule suture. Les procédures étaient exécutées en un temps moyen de 26 minutes. Le contrôle endoscopique postopératoire montrait une bonne étanchéité à l'insufflation. Un cochon a développé une péritonite à la suite d'une perforation de la vésicule pendant le temps d'exploration péritonéale et a dû être sacrifié au deuxième jour. Les neuf cochons restants ont été nourris sans difficulté jusqu'au 21e jour où ils ont été sacrifiés. Le contrôle de la cavité péritonéale ne montrait ni lésion ni adhérence. Le contrôle des sutures montrait leur bonne étanchéité sauf dans deux cas, le premier chez le cochon ayant présenté la péritonite, le deuxième au niveau d'un point de „suture.

Les auteurs concluent à la faisabilité de la fermeture de la gastrotomie avec le Plicator en utilisant des sutures sécurisées résorbables. Les sutures obtenues sont de type invaginé, séreuse contre séreuse, comparable aux sutures chirurgicales et ont montré une bonne capacité de cicatrisation et d'étanchéité, donc une bonne fiabilité. Ils suggèrent de modifier le système qui paraît trop court pour faire des sutures au niveau du tiers inférieur du corps de l'estomac chez l'homme.