Endoscopy 2010; 42(11): 994-995
DOI: 10.1055/s-0032-1306706
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire de travail de R. Singh et al., pp. 889

Further Information

Publication History

Publication Date:
20 March 2012 (online)

 

R. Singh, G. Nind, G. Tucker, N. Nguyen, R. Holloway, J. Bate, M. Shetti, B. George, W. Tam. Evaluation par NBI des aspects villeux: classification simplifiée et reproductibilité interobservateur

Ce travail a étudié l'utilité du NBI avec magnification dans le diagnostic de l'atrophie villositaire duodénale. Un enregistrement vidéo de 4 zones duodénales distinctes sous NBI avec zoom était réalisé prospectivement chez 21 malades suspects de maladie coeliaque avec prélèvements histologiques dans les suites. L'étude vidéo de chaque zone était alors comparée par 2 experts, au résultat histologique, afin de déterminer une classification simple des lésions observées: absence d'atrophie ou atrophie avec muqueuse soit cérébriforme (atrophie partielle) soit plane (atrophie totale). Après sélection des vidéos (afin de ne conserver que les enregistrements de bonne qualité), 3 endoscopistes, préalablement formés à l'aide d'un DVD spécifique mais ne pratiquant pas d'endoscopie par NBI, étaient invités à évaluer chacune d'entre elles (au total 41 vidéos). Cette évaluation était répétée une semaine après, afin d'obtenir une corrélation inter et intra observateur. Sur les 21 malades, seul 3 présentaient une maladie coeliaque, soit un total de 30 enregistrements vidéo «normaux» et 10 avec atrophie, après sélection. La précision diagnostique globale des 3 endoscopistes pour le diagnostic d'atrophie villositaire était de plus de 95% avec des VPP et VPN toujours supérieures à 90%. La distinction entre atrophie partielle et totale présentait également une précision diagnostique élevée de 93% avec une VPP de 100%. La corrélation inter et intra observateur était jugée parfaite pour la distinction de l'atrophie (inter observateur 0.82 et intra observateur 0.86) et bonne (inter- 0.73 et intra- 0.68) pour la distinction de son importance (partielle ou totale). Le NBI avec zoom permettrait donc de manière simple et reproductible, le diagnostic d'atrophie villositaire duodénale avec «ciblage» des zones pathologiques pour l'histologie. Il faut noter cependant que l'étude n'a concerné au final que 3 malades avec maladie coeliaque, sans évaluation de la magnification avec lumière blanche et que plus de 50% des enregistrements furent exclus de l'analyse pour une qualité vidéo médiocre.