Endoscopy 2010; 42(06): 522
DOI: 10.1055/s-0031-1291863
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire de travail de O. Pech et al., pp. 456

Further Information

Publication History

Publication Date:
20 March 2012 (online)

 

O. Pech, E. Günter, F. Dusemund, J. Origer, D. Lorenz, C. Ell. Précision diagnostique de l’échoendoscopie dans le bilan pré-opératoire des cancers de l’œsophage: résultats dans un centre de référence pour les cancers débutants de l’œsophage

L’échoendoscopie est l’examen de référence pour le bilan pré-opératoire des cancers de l’œsophage avec un impact fort sur la stratégie opératoire, endoscopique ou chirurgicale ou avec traitement néoadjuvant ou adjuvant.

Cette équipe Allemande rapporte les résultats d’une série rétrospective de 179 patients, 134 ayant eu une résection d’adénocarcinome sur endobrachyoesophage et 45 pour cancer epidermoïde. La répartition post-opératoire était de type T1 55%, T2 17%, T3 26%, T4 2% . La sensibilité et la spécificité était: pour les T1 82%/91% ; T2 43%/85%, T3 83%/86%. La précision diagnostique globale pour l’extension pariétale était de 74%. Pour l’extension ganglionnaire (38% des patients), la sensibilité, spécificité, précision diagnostique était de 71, 74%, 73%.

La précision diagnostique de l’échoendoscopie pour le diagnostic des cancers de l’oesophage demeure insuffisante, même si elle reste l’examen de référence. En effet, un patient sur 4 est mal classé que ce soit pour l’extension pariétale ou ganglionnaire. Le stade le moins bien classé est le stade T2, avec essentiellement une sur-évaluation.