Endoscopy 2010; 42(05): 434
DOI: 10.1055/s-0031-1291858
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire de travail de J. K. LeBlanc et al., pp. 389

Further Information

Publication History

Publication Date:
20 March 2012 (online)

 

J. K. LeBlanc, R. E. Emerson, J. Dewitt, M. Symms, H. M. Cramer, L. McHenry, C. L. Wade, X. Wang, P. Musto, L. Eichelberger, M. Al-Haddad, C. Johnson, S. Sherman. Etude prospective comparative de l’étude cytopathologique des biopsies par aspiration à l’aiguille fine sous écho endoscopie par mono couche ThinPrep® et par étalement sur lame

Les prélèvements à l’aiguille fine par biopsie-aspiration sous écho endoscopie peuvent être inclus et préparés selon différentes techniques cytologiques. La technique ThinPrep® permet d’obtenir de manière automatisée une lame unique en monocouche directement à partir du matériel obtenu. Elle est largement répandue mais ses résultats pour les biopsies sous écho endoscopie n’ont pas toujours été comparativement évalués à la technique par étalement sur lame classique. LeBlanc et al. ont étudié de manière prospective les prélèvements sous écho endoscopie de 130 patients réalisés pour bilan de masse pancréatique ou d’adénopathie suspectes. Avec une aiguille de 22 Gauge, le prélèvement était d’abord interprété après étalement par un cytopathologiste sur place (une lame séchée à l’air et une fixée à l’éthanol). Autant de passages (2 lames à chaque fois) étaient réalisés que nécessaire pour obtenir un matériel suffisant et de qualité (en moyenne 2,7 passages par lésion). Dans les suites 3 passages avec la même aiguille étaient réalisés pour inclusion dans le ThinPrep®. Le diagnostic “Gold Standard” était celui obtenu par l’ensemble des lames interprétées, l’utilisation éventuelle de Cell Block ou de cytométrie en flux, un prélèvement chirurgical et/ou le suivi clinique.

Les résultats comparatifs montrent une supériorité significative de la technique classique par étalement présentant une précision diagnostique de plus de 95% tout type de lésion confondu contre 75% pour la technique monocouche ThinPrep®. La différence était encore plus importante pour les masses pancréatiques (98% vs. 64%). Le diagnostic positif était uniquement réalisé par la technique monocouche chez 4 malades avec étalement sur lame négatif alors que pour 32 malades avec ThinPrep® négatif, l’étalement permis d’établir un diagnostic final.

Ces résultats doivent être tempérés par l’absence de randomisation dans l’ordre de réalisation des prélèvements dans cette étude, un suivi clinique incomplet dans les pathologies étiquetées comme bénignes (2/3 des cas confirmés comme tels) et l’éternelle problématique de l’interprétation cytopathologique en salle qui n’est pas la règle en pratique courante en tous les cas en France. Elle permet toutefois de confirmer les très bons résultats de la technique par étalement classique réalisée dans des conditions optimales.