Endoscopy 2010; 42(05): 433
DOI: 10.1055/s-0031-1291853
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire de travail de Z. Liao et al., pp. 360

Further Information

Publication History

Publication Date:
20 March 2012 (online)

 

Z. Liao, C. Xu, Z.-S. Li. Taux d’exploration complète de l’intestin grêle et rentabilité diagnostique de la capsule endoscopique: 1 image versus 2 images par seconde

L’exploration de l’intestin grêle a longtemps été difficile et incomplète. La mise au point de la vidéo-capsule endoscopique a représenté une véritable révolution technologique dans ce domaine. Actuellement les capsules utilisées en routine prennent 2 images par seconde pendant une durée d’environ 8 à 10 heures. Le taux d’examen incomplet de l’intestin grêle est d’environ 15 à 20%. Les auteurs de cette étude avancent l’hypothèse qu’utiliser une capsule prenant 1 image/sec (OMOM system, Chongqing Jinshan, China) pourrait avoir une meilleure rentabilité diagnostique en raison d’une moindre utilisation de la batterie et donc d’un taux d’examen complet plus important.

Il s’agit d’une étude prospective randomisée réalisée entre Novembre 2007 et Décembre 2008 et incluant 107 patients randomisés pour recevoir l’une des 2 capsules (1 ou 2 images/sec). Chaque patient avait une préparation intestinale qui consistait à ingérer 4 litres de PEG avant la capsule et toutes les capsules étaient lues par deux experts. La durée totale médiane d’examen du grêle était significativement plus longue avec la capsule à 1 image/sec (758±79 minutes vs 456±67 minutes, p<0,001). On notait que le temps de transit gastrique était comparable dans les 2 groupes. Le taux d’examen complet était significativement plus important avec la capsule à 1 image/sec (96,2% vs 70,6%, p<0,001 ). D’autre part, le nombre total d’images prises était comparable entre la capsule réglée à 1 ou 2 images/sec (41896±7250 vs 42198±7767, p=0,836). La rentabilité diagnostique globale était significativement meilleure avec la capsule à 1 image/sec (40,7% vs 18,9%, p=0,013). La rentabilité diagnostique quelque soit la capsule utilisée semblait plus élevée lorsque l’examen était complet mais de façon non significative (33,3% vs 11,8%, p=0,075).

Cette étude montre donc que la capsule réglée à 1 image/sec permet un temps d’examen de l’intestin grêle plus long et donc un taux d’examen complet plus important. Ceci pourrait expliquer une meilleure rentabilité diagnostique. Il faut cependant noter que l’étude n’était pas réalisée en double aveugle car la station de lecture des 2 types de capsule est différente et le lecteur connaissait le type capsule. D’autre part, la rentabilité diagnostique globale était étonnamment basse (40%), ce qui pouvait être expliqué selon les auteurs par un nombre important d’indications comme la diarrhée chronique ou les douleurs abdominales inexpliquées. De plus il existait une hétérogénéité en terme de type de lésion et faire une étude ne prenant en compte que les lésions hémorragiques de type angiodysplasies aurait été intéressant. Le caractère complet de l’examen permettrait donc de mettre en évidence plus de lésions, notamment celles du grêle distal. Cependant, certaine lésions comme celles de petite taille pourraient ne pas être vues avec la capsule réglée à 1 image/seconde. Il serait intéressant de comparer les 2 capsules chez un même patient mais les dispositifs d’enregistrements portés par le patient sont différents et volumineux, ce qui ne permet donc pas de donner les capsules l’une après l’autre. Actuellement, il est possible d’utiliser un ordinateur portable qui permet de voir l’enregistrement en temps réel et de savoir si la capsule a franchi le pylore afin d’adapter la prise en charge pour essayer d’avoir un examen complet. Dans le futur il faudra confronter ces résultats aux capsule avec des batteries conçues pour durer plus longtemps tout en permettant de prendre 2 images/sec ou plus.