Endoscopy 2010; 42(03): 242
DOI: 10.1055/s-0031-1291842
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire de travail de M. Gupta et al., pp. 208

Weitere Informationen

Publikationsverlauf

Publikationsdatum:
16. März 2012 (online)

 

>M. Gupta, J. Holub, K. Knigge, G. Eisen. La constipation n’est pas associée avec des anomalies significatives au cours de la coloscopie

Gupta et al. publient un article portant sur le risque de trouver une lésion significative à la coloscopie chez les malades présentant comme unique symptôme une constipation. La conclusion du papier est intéressante et novatrice, puisqu'ils recommandent de ne pas pratiquer de coloscopie chez les malades de moins de 50 ans présentant une constipation isolée, et de considérer les malades de plus de 50 ans présentant une constipation isolée, sans autre symptôme associé, comme des malades à risque moyen de présenter un cancer colo-rectal, exactement comme c'est le cas pour la population générale des plus de 50 ans.

Il s'agit d'une étude rétrospective, multicentrique, analysant les résultats de 41775 coloscopies réalisées dans 70 institutions publiques ou privées, dont 7.8% réalisées pour une constipation isolée, 13.7% pour une constipation associée à un autre symptôme (anémie, hémoccult positif, douleurs abdominales ou perte de poids) et 78.5% pour un risque moyen de cancer colo-rectal (personne de plus de 50 ans). La présence d'une lésion significative à la coloscopie était définie par la découverte d'un polype supérieur à 9 mm de diamètre. En analyse multivariée, une constipation isolée n'était pas un facteur de risque de trouver une lésion significative à la coloscopie avec un OR à 0.79 (0.65–0.96). En revanche, une constipation associée à un autre symptôme était significativement associée au risque de présenter un polype supra-centimétrique à la coloscopie.

Cet article présente cependant d'importantes limites. La constipation est définie par chaque praticien réalisant la coloscopie, ce qui expose à des différences de définition en l'absence de standard. D'autre part, l'histologie des polypes biopsiés ou retirés durant la coloscopie n'est pas disponible dans l'étude, or il est parfaitement démontré que des polypes infra-centimétriques peuvent être des lésions adénomateuses présentant des caractères d'adénome avancé (contingent villeux, dysplasie de haut grade). Enfin, la date de début du symptôme constipation n'est pas disponible dans l'étude. Or, une constipation ancienne a probablement une toute autre signification qu'une constipation d'apparition récente. En conclusion, cet article expose une idée intéressante, qui nécessite toutefois une confirmation par une étude prospective bien menée afin de s'affranchir des biais inévitables inhérents aux études rétrospectives.