Endoscopy 2010; 42(02): 183
DOI: 10.1055/s-0031-1291834
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire de travail de Y. Komazawa et al., pp. 104

Further Information

Publication History

Publication Date:
16 March 2012 (online)

 

Y. Komazawa, Y. Amano, M. Yuki, H. Fukuhara, T. Mishiro, T. Mishiro, T. Shizuku, Y. Kinoshita. Le Thé Oolong est utile pour nettoyer l'optique du nasogastroscope

Le travail de Y Komazawa et al. est intéressant sur plusieurs points:

  • Il nous rappelle que lors de l'utilisation d'endoscopes électroniques ultrafins la profondeur de champ est moindre qu'avec des endoscopes de calibre conventionnel et que le positionnement des instruments à l'extrémité distale de l'endoscope diminuent nettement la luminosité.

  • Il nous apprend que le thé oolong est plus riche en saponines que le thé barley et que les saponines sont des composants chimiques se comportant comme un surfactant, ce qui favorise positivement le nettoyage des vitres ou lentilles optiques.

  • Il propose pour l'étude du nettoyage des systèmes optiques des endoscopes deux classifications standardisées selon 5 niveaux (N):

  • l'une concernant la qualité du nettoyage (N5) tout le champ est parfait; N4 entre N5-N3; N3 80% du champ est propre, N2 entre N3-N1; N1 plus de 50% du champ est sale.

  • l'autre ayant trait à l'analyse de la qualité de l'image pendant la procédure (N5) image parfaitement claire; N4 entre N5-N3; N3 acceptable mais examen difficile; N2 entre N3-N1; N1 examen jugé impossible.

  • Enfin, selon les conclusions de l'auteur, le choix de notre thé devrait se porter vers le thé oolong, tout au moins pour le nettoyage des systèmes optiques en endoscopie digestive.