Endoscopy 2010; 42(02): 183
DOI: 10.1055/s-0031-1291832
Commentaires
© Georg Thieme Verlag KG Stuttgart · New York

Commentaire de travail de M. Al-Haddad et al., pp. 127

Further Information

Publication History

Publication Date:
16 March 2012 (online)

 

M. Al-Haddad, K. R. S. Gill, M. Raimondo, T. A. Woodward, M. Krishna, J. E. Crook, L. N. Skarvinko, L. H. Jamil, M. Hasan, M. B. Wallace. Efficacité et sûreté de la cytologie par brossage versus ponction à l'aiguille fine dans le bilan des tumeurs kystiques pancréatiques

Les tumeurs kystiques du pancréas exposent à un risque de complications malignes. Depuis longtemps, l'analyse du liquide (en particulier ACE) et la cytologie ont été proposés pour évaluer le risque réel. Mais il existe de nombreuses valeurs de chevauchement pour l'ACE et un fiable rendement de la cytologie standard (proche de 20%) dans une étude de F. Maire.

Le travail présenté est une étude contrôlée de l'équipe de MB Wallace (Indianapolis, USA). Ils ont évalué 37 patients avec 39 tumeurs kystiques comparant l'aiguille de brossage cytologique avec l'aiguille de 19G standard. L'ACE était dosé, une cytologie sur lame et sur liquide effectuée. Les auteurs n'indiquaient pas s'il s'agissait d'une cytologie monocouche. La cytologie effectuée avec une brosse était plus efficace que la cytologie standard pour le diagnostic de tumeur mucineuse, de même que le diagnostic de dysplasie. Sept complications (19%) dont trois majeures (8%) étaient mises en évidence, ce qui est beaucoup. Deux pancréatites aiguës mais surtout une hémorragie sévère. Il s'agissait d'un patient préalablement sous anticoagulant avec un INR à 1.1 au moment de la ponction. L'hémorragie est survenue 16 jours après la ponction. Des cas similaires ont été rapportés dont un mortel est l'usage de ce type d'aiguille devrait être prohibé chez les patients sous anticoagulant.

L'aiguille semble donc améliorer les performances de la ponction des tumeurs kystiques pancréatiques. On peut se poser néanmoins la question de l'utilité de la cytologie par rapport aux marqueurs type ACE (bonne corrélation dans cette étude) et même d'une généralisation de la ponction pour les tumeurs kystiques pancréatiques alors que le problème majeur reste celui de la formation kystique uniloculaire.